CPI

Toutes les banques en 1 RDV
infos : 04 82 91 29 05

Réforme du PTZ, quel changement pour 2018 ?

CPI Conseil Pret Immobilier, courtier en credit immobilier sur Auvergne Rhône Alpes, spécialiste du financement et assurances de prêt, rachat de crédit, vous apporte des renseignements utiles sur votre projet.

PTZ 2018 :

Annoncé le 20 septembre 2017, le prêt à taux zéro va connaitre une réforme. Ce recadrage exclura certaines personnes du plan. Toutefois, celle-ci ont jusqu’au 1er décembre 2017 pour déposer leur dossier de prêt pour pouvoir bénéficier du PTZ actuel. Éclaircissements.

L’aide financière de l’Etat aux primo-accédants, le PTZ, sera prolongé pour 4 ans. Cependant, après avoir été élargi en 2016, celui-ci connaîtra certaine restriction dès 2018. En effet, selon l’annonce du secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, Julien DENORMANDIE, les achats dans le neuf et l’ancien avec travaux ne seront plus éligibles dans toutes les zones.
Alors, seriez-vous de ceux qui doivent se dépêcher pour bénéficier du PTZ actuel ?

Un peu de répit pour la zone B2

Tout d’abord, l’aide sera conservé pour l’achat d’un logement neuf dans les zones A, Abis et B1. Néanmoins, elle sera écartée dans les zones périurbaines ou rurales B2 et C. Toutefois, un répit sera accordé à la zone B2 en 2018 avant son exclusion en 2019.
Pour un achat dans l’ancien avec travaux, le PTZ restera accordé dans les Zones B2 et C, mais exit pour les zones A, Abis et B1. Toutefois, les travaux doivent représenter un montant au moins égal à 25% du coût total de l’opération.
Pour résumer, vous ne pourrez plus bénéficier du PTZ dès 2018, pour un logement neuf en zone C (et B2 dès 2019) ou ancien à rénover dans les zones A, ABis, et B1. Ainsi, avec ces critères, vous avez jusqu’au 1er décembre 2017 pour encore espérer en bénéficier.

De l’efficacité et de la disparité selon les régions

Grâce à l’élargissement du dispositif, le PTZ a été particulièrement efficace en 2016 et 2017. En effet, le nombre de prêts comprenant un PTZ connait une hausse de 100% en 2017 par rapport à 2015. Par ailleurs, le nombre total de crédits a augmenté de 40%. Ainsi, 30 % des primo-accédants ont bénéficié d’un PTZ cette année contre 23 % en 2015.

Au niveau national, selon le Sgfgas, 23% des PTZ seulement ont été accordés dans l’ancien, au premier trimestre 2017. En outre, les répartitions ont connue de fortes disparités selon les régions. En effet, en Ile-de-France ou en PACA, 92% des PTZ concernent le neuf, contre 40% dans l’ancien en Bourgogne Franche Comté ou Centre Val de Loire…

Le zonage PTZ 2017

La zone ABis comprend, Paris et 76 communes des Yvelines, des Hauts de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise. En outre, la zone A comprend l’agglomération de Paris (dont la zone ABis). Par ailleurs, elle inclut également la Côte d’Azur, l’agglomération genevoise française et certaines agglomérations aux loyers  très élevés.
Outre cela, la Zone B1 comprend certaines grandes agglomérations aux loyers élevés, une partie de la grande couronne parisienne non située en Abis ou A, quelques villes chères et les départements d’Outre-Mer.
La zone B2 comprend le centre de certaines grandes agglomérations, grande couronne autour de Paris non située en ABis, A et B1, et certaines communes au loyers assez élevés,.
Qui plus est, la zone C représente le reste du territoire.

Cliquez ici pour connaitre votre zonage PTZ 2017.  
Source : Ministère de la Cohésion des territoires 

Quelle conditions pour bénéficier du PTZ ?

En premier lieu, il ne faut pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années. De plus, il faut répondre à certaines conditions de ressources qui varient selon la zone d’habitation. Le montant du PTZ dépend de la zone d’achat et permet ainsi de compléter un apport et de différer les remboursements. Néanmoins, il ne peut financer qu’une partie de l’achat et doit être complété d’un ou plusieurs prêts, apport. Aussi, le logement doit être neuf ou ancien avec travaux, et devenir votre résidence principale à l’acquisition ou 1 an après la fin des travaux. Enfin, vous pouvez également bénéficier du PTZ dans le cadre d’un achat qui deviendra votre résidence principale à votre retraite, dans un délai maximum de 6 ans.