CPI

Toutes les banques en 1 RDV
infos : 04 82 91 29 05

Financement des seniors

CPI Conseil Pret Immobilier apporte des solutions de financement pour les seniors, que les banques standards ne veulent pas financer.

nous sommes en mesure de financer jusqu’à 95 ans, date de fin de prêt, sans assurances du prêt sur dérogation.

nous avons énuméré les points essentiels de notre produit :

Points forts                

  • Pas de domiciliation bancaire
  • 110 % de la valeur d’achat* 
  • Neuf ou ancien          
  • Part de SCPI   
  • Travaux du montant de la valeur d’achat
  • 40% de taux d’endettement max ac assurance
  • 35 ans
  • 95 ans age fin de prêt                       
  • Pas d’assurance sur dérogation
  • Financement de LMNP (Résidence étudiante, hôtelière, etc…)
  • Transaction dans un pays membre du GAFI
  • De 30.000 à 2.500.000 €

* Valeur d’achat : Pour ancien hors frais agence immobilier

Points faibles

  • Ce n’est pas un prêt conventionné
  • Donc pas de prêt à taux 0
  • Neuf uniquement : VEFA et CCMI
  • Disponible/reste à vivre élevé
  • Pas de non résident
  • Aucun rejet de prélèvement sur compte bancaire

Les personnes âgées n’ont pas toujours la cote auprès des banques à l’occasion de la souscription d’un crédit immobilier.

Passé un certain âge, il devient moins évident d’obtenir un crédit pour financer un achat immobilier. Les banques sont en effet assez réticentes à octroyer des prêts aux personnes âgées qui les exposent à davantage de risque.

Les problèmes de santé ne sont en effet pas rares chez ces personnes, ce qui augmente leur risque de non-remboursement. Au vu de ces circonstances, il est judicieux pour les seniors d’opter pour des solutions de financement alternatives. Y figurent par exemple la délégation d’assurance, mais surtout le crédit immobilier pour senior.

Comme son nom l’indique, ce dernier est un produit bancaire établi exclusivement pour les seniors, auquel ils peuvent plus facilement avoir accès. Il faut toutefois noter qu’un tel emprunt est relativement plus onéreux, le prix augmente en fonction de l’âge. Gros plans !

Les seniors, boudés par les banques

Il est difficile pour les seniors de plus de 65 ans d’obtenir un prêt immobilier car leur profil présente davantage de risque pour les banques.

Les établissements de crédit accordent difficilement un prêt immobilier aux personnes âgées de plus de 65 ans. Ils estiment en effet que ces dernières présentent plus de risques en matière de remboursement. Les banques considèrent en fait que les seniors affichent plus d’antécédents médicaux. La probabilité qu’ils ne puissent pas s’acquitter de leur dette jusqu’au terme du contrat serait de ce fait élevée.

À l’occasion d’une souscription d’un crédit à l’habitat, les banques ne proposent par ailleurs pas aux seniors une assurance prêt immobilier qui est pourtant obligatoire lors de l’achat du bien immobilier. Les souscripteurs sont par conséquent obligés de recourir à la délégation d’assurance et de contracter une assurance-prêt immobilier individuelle.

Dans de telles circonstances, les souscripteurs doivent faire attention à la garantie décès-invalidité car celle-ci est susceptible de faire grimper le prix de l’assurance et ainsi gonfler le coût du crédit immobilier.

Les techniques de financement alternatives pour les seniors

Certaines solutions de financement se présentent aux seniors qui peinent à obtenir un crédit à l’habitat dont notamment les emprunts immobiliers seniors. En général, ces solutions disposent néanmoins de conditions d’accès plus strictes et d’un coût généralement plus élevé.

Les banques ont développé des emprunts spécifiques pour aider les personnes âgées à réaliser leur projet immobilier. Il s’agit des crédits immobiliers pour senior, des contrats qui peuvent couvrir ces derniers jusqu’à l’âge de 90 ans. Y souscrire est effectivement plus aisé pour les seniors.

Ils peuvent par ailleurs faire recours à la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), un système qui facilite l’accès au crédit immobilier et à l’assurance-prêt pour les vieilles personnes et celles qui sont malades ou l’ont été.

Dans le cas où le coût de l’assurance-prêt est revient trop cher, les seniors peuvent soit solliciter une personne à se porter caution pour leur compte, soit hypothéquer leur logement. Dans le dernier cas, l’établissement bancaire entrera en possession du logement si le senior décède.

pour tous renseignements, CONTACTEZ-NOUS